Par Yasmine Liénard

Devant une toile tout est vierge

Je ne sais pas ce qui va émerger

Tout est possible et tout peut aller de travers

Le premier geste à faire peut tout conditionner

Qui peut me dire quel est le bon geste?

Ce geste émergeant va naître de quoi ? De mon imaginaire, de ce dont je suis façonnée et pétrie, de mes réflexes et habitudes, de mes apprentissages, de la qualité de mon souffle, de mon encre ou mon huile, de la lumière qui m’entoure…tout comme chaque jour de ma vie, qui peut prédire le résultat final ?

Mais qu’importe si ce n’est La joie qui me pénétrera lorsque le premier, le second et le tout dernier geste jailliront dans le risque d’une vie et d’une œuvre pleinement vécues ?

Je ne saurai jamais ni La beauté ni le pourquoi des choses. Est-ce suffisant, est-ce mieux ou pire ? Mais le mystère de cet élan qui pousse tout mon être à faire un prochain pas, un prochain trait, un prochain a-plat de couleurs bravant l’inertie et la désespérance me fascine et je veux y plonger y rentrer toute entière jusqu’à la moelle pour que, telle l’alchimiste, je cherche Sans jamais rien trouver et que se crée mon destin de perceptions pures et dénuées d’illusions. Toucher la matière et son vide, sentir battre La pulsation de l’Univers commune à toute forme de Vie et se relier à l’infini par La simple présence vibratoire à l’explosion créatrice.

Voilà mon ambition humble, ma volonté sans désir, mon intention première dont rien ne m’a démontré que ce n’était pas la posture la plus valable pour rester droit et dansant à la fois.

Puissent l’art et la présence nous suspendre toujours au-dessus des plus beaux précipices.

Yasmine Liénard

http://www.pleine-conscience.fr/2017/01/14/vie-processus-creatif/