En Chine, c’est il y a 3000 ans que l’on commence à appliquer la doctrine réflexologique. “La méthode d’observation des orteils” s’intègre alors à un texte médical, “Le classique de médecine interne de Huang Ti”. Des symboles sanskrits représentant les points de réflexologie ont été trouvés sur les plantes de pieds de statues du dieu Vishnu. Entre 400 et 500 av. J.C., des symboles similaires ont été trouvés sous les pieds d’une statue de Bouddha dans un temple en Chine près de Kusinara. On pense que ces connaissances ont été rapportées en occident par les missionnaires franciscains.

Intégrant les principes de la médecine traditionnelle chinoise, la digitopuncture, la réflexologie plantaire chinoise telle qu’elle se pratique aujourd’hui chez nous a sensiblement la même cartographie que la réflexologie occidentale. Les protocoles en sont un peu différents parce que l’approche elle-même est différente. Leurs indications en revanche sont à peu près similaires et le choix de la méthode est plus une question d’appréciation personnelle que d’efficacité.