saphialarabiS&P : Bonjour Saphia,  tu cumules au sein de Sève et Papillon les fonctions de praticienne en psychologie positive et d’artiste. Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours ?

SL : Bonjour Sophie. J’ai effectivement un parcours atypique puisque je suis à la base juriste spécialisée en droit criminel et que je cumule une formation en droit, en art dramatique et en psychologie positive. Admissible à la magistrature, je me destinais à une carrière de magistrate. Quand je n’ai plus pu travailler à réduire les injustices, je me suis alors concentrée à augmenter le niveau de bien-être. J’ai fait mes premiers pas en psychologie positive au sein de La Fabrique Spinoza, le think-tank du bien-être citoyen et me suis ensuite formée auprès du Dr Ilona Boniwell, experte en la matière. Je suis depuis certifiée en  coaching et psychologie positive, les forces de caractère, l’art- thérapie positif, et l’éducation positive. J’anime divers ateliers et, depuis cette rentrée, je prends en charge des enseignements au sein du Diplôme Universitaire  CRÉER conçu par le Centre de Recherche Interdisciplinaire pour l’université Paris Descartes et qui porte sur la créativité et l’entreprenariat. Cela me fait sourire car c’est ce que je retiens de mon parcours : Créer. Savoir recréer son monde, se réinventer et faire naître les étincelles chez les autres. C’est ce qui m’anime. Je suis par ailleurs l’auteure d’une chronique radio L’art d’être heureux et de l’eBook qui suit.  Une invitation au bonheur et une initiation à la psychologie positive.

smileS&P : Alors justement, qu’est-ce que la psychologie positive ?

SL : La psychologie positive est une science qui étudie ce qui rend la vie digne  d’être vécue.  Imaginez qu’au lieu de se flageller d’un « qu’est-ce qui va pas chez-moi ? » (on est quand même beaucoup à le faire), on se demandait « qu’est-ce qui va bien chez-moi » ? Qu’est-ce qui fonctionne bien et comment le reproduire ? Quelles sont mes forces ? Comment gérer mes émotions  et nourrir des relations positives ? Comment créer les conditions de l’engagement et maintenir ma motivation ?  Il s’agit de réfléchir à comment faire pour que les gens qui vont relativement bien aillent encore mieux ; comment pousser la moyenne vers l’excellence ? Partant du principe qu’il ne s’agit pas uniquement de réparer les mauvaises choses mais de construire les bonnes choses, la psychologie positive se concentre sur les outils de fonctionnement optimal des individus, sociétés et communautés.

S&P : Peux-tu nous dire quelques mots sur « les forces »  qui font justement l’objet d’un atelier que tu proposes de temps en temps chez nous ?

SL : La théorie des forces est un outil central de la psychologie positive et un passage obligé de notre bien-être. C’est « la plus petite chose que l’on puisse faire pour faire la plus grande différence » (selon Alex Linley, l’un de ses théoriciens). Les bénéfices sont multiples, divers et variés.  Jusqu’en 2004, nous n’avions à disposition qu’un manuel pour répertorier les pathologies et troubles mentaux (DSMIV) mais rien d’équivalent pour représenter le versant positif de l’équation. Martin Seligman et Christopher Peterson ont alors créé le test VIA que vous pouvez faire gratuitement afin de découvrir vos forces principales. Plus vous les utiliserez, et plus vous trouverez d’autres moyens de les utiliser et mieux vous vous porterez et transformerez votre vie. C’est aussi simple que cela ! Connaissez-vous l’histoire de cette infirmière en soin palliatif qui a fait un recensement des plus grands regrets des mourants ? En tête de liste : ne pas avoir vécu la vie qu’ils souhaitaient vraiment. C’est terrible d’arriver à la fin de sa vie et d’avoir l’impression d’être passé à côté. Comment l’éviter, sinon par l’usage de ses forces ? Il est par ailleurs avéré que ceux qui réussissent le mieux construisent leurs vies personnelles et leurs carrières à partir de leurs forces. L’idéal est donc d’apprendre à aligner sa vie avec ses forces.

chroniqueuseS&P : Peux-tu nous dire quelques mots sur ton côté artiste  que tu exploites dans tes ateliers d’écriture créative ?

SL : J’ai suivi, enfant, des cours à l’Ecole Nationale de Musique de Danse et d’Art Dramatique Jean Wiener de Bobigny, différents stages de théâtre jusqu’au diplôme des Cours Florent sous l’enseignement de sociétaires à la Comédie-Française. J’ai cru que c’était l’amour des belles lettres qui m’avaient amenée au théâtre mais en réalité, c’était l’envie de vivre davantage de situations et le désir de comprendre l’humain : comment il pense, ressent, agit, se meut… en somme, la psychologie. Je suis par ailleurs auteure, poétesse et conteuse-biographe. J’anime des ateliers d’écriture créative pour réconcilier les gens avec l’écrit, partager le plaisir des lettres  et surtout parce qu’il y a quelque chose de magique qui opère quand on est face à un papier et qu’on laisse sa main nous guider. L’écran devient écrin et nous sommes tous des écrivains en herbe en quête de trouvailles. Dans mes ateliers « Les écrivailles », nul besoin d’être talentueux.  Malraux disait que  la fonction de l’art est de faire connaître aux hommes la grandeur qu’ils ont en eux et qu’ils ignorent. On en revient ainsi aux forces, n’est-ce pas ?  Ne pas chercher l’extraordinaire, l’exploit, il faut surtout cherchez à se connaître, à découvrir ce qui nous anime, nous passionne et à le faire. Nous avons tous un cocktail vitaminé de forces uniques. Le vrai talent c’est d’être soi.

S&P : Une citation  pour conclure ?

Trois pour mon triple parcours juridique, théâtral, et psychologique :

  1. « Au fond de chacun de nous, il existe bien plus de possibilités que celles que nous avons eu l’occasion d’explorer jusqu’à présent. Si nous ne créons pas l’environnement favorable au développement de notre potentiel, nous ne saurons jamais ce qui se cache en nous ». Muhammed YUNUS, Economiste, Prix Nobel de la Paix en 2006, «Vers un monde sans pauvreté» 

  1. « Tout est en toi d’avance, il s’agit de ne pas te perdre » Louis Jouvet,  « Écoute mon ami »

  1. «  Utiliser ses forces est la plus petite chose que l’on puisse faire pour faire la différence ». Alex Linley, Ph.D, « Average to A+, realising strengths in yourself and others ».

Propos recueillis par Sophie Lespinasse pour Sève & Papillon

Vous pouvez retrouver Saphia et en apprendre plus sur elle sur L’art d’être heureux et Investir dans ses forces.